Martine Lyon Martine Lyon
 

Martine Lyon

Après l’école des Arts Décoratifs de Paris, Martine Lyon a été photographe pour des galeries d’art et plusieurs magazines dont Le Nouvel Observateur et l'Œil. En 1964, elle part en Chine pour réaliser un reportage qu'elle publiera dans un livre préfacé par l'écrivain Jules Roy, intitulé Les Chinois, édité en 1965 chez Julliard.  

"Il y a toujours dans ces images une grâce ou un objet insolite qui rassure : les soldats ont pour arme un parapluie, une contrebasse repose près d'un campement, les pionniers frappent sur des tambours et soufflent dans des clairons... A toutes les questions qu'on se pose d'une revanche jaune sur l'Occident, Martine Lyon répond en montrant une Chine au cœur pur" écrit Jules Roy dans le livre.

Les événements de Mai 68 modifient son orientation : sa rencontre avec René Diatkine, psychiatre et psychanalyste, qui porte le projet de l'Unité de Soins Intensifs du Soir (USIS), l'incite à créer la Fondation Martine Lyon. Celle-ci, dédiée aux enfants, lui permettra la création de l'Unité de Soins Intensifs du Soir. Elle assurera la présidence de la Fondation jusqu'en novembre 2013.

Grâce notamment à Philippe Cambessedes, administrateur à la banque Lazard et Henri Menteur, directeur administratif de l'Association de Santé Mentale du 13e arrondissement, Martine Lyon a pu mener ce projet à bien. La Fondation est reconnue d'Utilité Publique dès 1970.  

L'Unité de Soins Intensifs du Soir est créée dans le même temps et ouvre ses portes en 1971. Martine Lyon en sera la directrice jusqu'en 1988.

En parallèle de la Fondation, Martine Lyon (Baranes de son nom d'épouse) développe un travail photographique et regroupe en 1994 des images, reportages, portraits, paysages et instantanés plus intimes  dans une exposition qui a lieu à Paris intitulée Eparpillées dans les jours, accompagnée d’un livre préfacé par le psychanalyste André Green. 

En 1999, en collaboration avec Gabriel Bauret et Agnès Propeck, elle lance une collection de livres de photographes reconnus sur le thème de l’enfance aux éditions Filigranes, intitulée L'Oiseau rare.

Un parcours jalonné de regards et d’actions sur le monde en général et celui de l’enfance en particulier.

 

Version imprimableSend by email